Commit 9de21da3 authored by Stéphane Crozat's avatar Stéphane Crozat
Browse files

Coquille : crânes fracassés sans E

parent 19df7b9c
......@@ -3434,7 +3434,7 @@ Le serveur s’approchait. Il portait deux fendoirs de boucher, un dans chaque m
Lorsqu’il arriva à notre table, d’un geste sûr, un geste sec, épuré, un geste parfait, un geste martial, il encastra le premier dans le crâne de Valérie, fendant en deux son visage, dans une éruption rouge et grisâtre de sang et de matière cérébrale. Je vis le second fendoir s’élever avec la même élégance que le premier, je le vis retomber avec la même puissance. Durant le temps que le fendoir s’abattait sur moi, tandis que le corps de Valérie glissait de sa chaise, durant cette dernière seconde de ma vie, j’eus ces dernières pensées que je devais regretter éternellement. C’était ma dernière occasion d’ajouter au récit qui m’accompagnerait pour l’éternité quelques pensées heureuses, de convoquer ces personnes que j’ai à présent oubliées, ces moments de bonheurs inaccessibles à jamais ; il y avait tellement de belles personnes, tellement de beaux moments, tellement de belles idées ; il y avait peut-être un enfant. C’est long une seconde de pensée, on peut sauver une histoire en une seconde. Ou la gâcher à tout jamais.
Les dernières pensées que je gravai pour l’éternité dans mon esprit furent consacrées à la soupe. Je me demandai ce que faisait le serveur juste après, débitait-il les corps sur place, cela expliquerait le fendoir, ou bien les transportait-il en cuisine ? Qu’est-ce qui était le plus pratique, de mélanger d’emblée la chair avec le poisson, car il y avait du poisson tout de même, ou bien étaient-ce deux préparations savamment dosées *a posteriori* ? Et comment cela se passait-il lorsqu’il y avait une plus large tablée de derniers clients, le serveur pouvait-il venir avec autant de fendoirs, les abattre aussi souplement ? Tout de même, six ou huit, cela devait être compliqué. Est-ce qu’il avait plutôt le temps de récupérer les fendoirs sur les premiers crânes fracassées, ou est-ce qu’il y avait plusieurs serveurs ? Est-ce que le goût de la soupe changeait beaucoup, selon qu’il s’agissait d’hommes ou de femmes, de noirs ou de blancs, ou d’enfants ? Le restaurant autorisait-il les chiens à entrer ? Tous les employés étaient-ils dans la confidence ? Probablement, il fallait amplement nettoyer, après. Comment était transmise la recette de la soupe, est-ce qu’il y avait une procédure écrite quelque part, ou bien est-ce que cela ne s’enseignait que de maître à apprenti ?
Les dernières pensées que je gravai pour l’éternité dans mon esprit furent consacrées à la soupe. Je me demandai ce que faisait le serveur juste après, débitait-il les corps sur place, cela expliquerait le fendoir, ou bien les transportait-il en cuisine ? Qu’est-ce qui était le plus pratique, de mélanger d’emblée la chair avec le poisson, car il y avait du poisson tout de même, ou bien étaient-ce deux préparations savamment dosées *a posteriori* ? Et comment cela se passait-il lorsqu’il y avait une plus large tablée de derniers clients, le serveur pouvait-il venir avec autant de fendoirs, les abattre aussi souplement ? Tout de même, six ou huit, cela devait être compliqué. Est-ce qu’il avait plutôt le temps de récupérer les fendoirs sur les premiers crânes fracassés, ou est-ce qu’il y avait plusieurs serveurs ? Est-ce que le goût de la soupe changeait beaucoup, selon qu’il s’agissait d’hommes ou de femmes, de noirs ou de blancs, ou d’enfants ? Le restaurant autorisait-il les chiens à entrer ? Tous les employés étaient-ils dans la confidence ? Probablement, il fallait amplement nettoyer, après. Comment était transmise la recette de la soupe, est-ce qu’il y avait une procédure écrite quelque part, ou bien est-ce que cela ne s’enseignait que de maître à apprenti ?
Comment étaient recrutés les nouveaux employés ?
......
Markdown is supported
0% or .
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment