Commit 5dc1c1e7 by Cédric CORAZZA

Dernières mises à jour de la version anglaise.

parent 86686816
......@@ -80,12 +80,19 @@ Apache avec mod_fcgid
L'augmentation significative de la valeur de ``FcgidMaxRequestInMem`` ne sera
peut-être plus nécessaire une fois le bogue 51747 corrigé.
NGINX
nginx
^^^^^
* `client_max_body_size <http://nginx.org/en/docs/http/ngx_http_core_module.html#client_max_body_size>`_
* `fastcgi_read_timeout <http://nginx.org/en/docs/http/ngx_http_fastcgi_module.html#fastcgi_read_timeout>`_
* `client_body_temp_path <http://nginx.org/en/docs/http/ngx_http_core_module.html#client_body_temp_path>`_
Depuis nginx 1.7.11, une nouvelle option de configuration `fastcgi_request_buffering
<https://nginx.org/en/docs/http/ngx_http_fastcgi_module.html#fastcgi_request_buffering>`_
est disponible. Définir cette option pour ``fastcgi_request_buffering off;`` dans votre configuration nginx
pourrait aider à régler les problèmes de dépassement de délai de temporisation pendant les
téléversements. De plus, cela aide si vous êtes limité en espace disque dans votre
partition /tmp.
Pour plus d'informations sur la configuration de nginx pour augmenter la taille
limite des téléversements, consultez également `cette page du wiki
<https://github.com/owncloud/documentation/wiki/Uploading-files-up-to-16GB#configuring-nginx>`_.
......@@ -96,7 +103,7 @@ limite des téléversements, consultez également `cette page du wiki
Pour des performances optimales, placez-les sur des disques différents dédiés
à l'espace d'échange et au stockage temporaire.
Si votre site se trouve dérrière un frontal Nginx (pour de l'équilibrage de charge
Si votre site se trouve dérrière un frontal nginx (pour de l'équilibrage de charge
par exemple) :
Par défaut, les téléchargements seront limités à 1 Go à cause de ``proxy_buffering`` et
......
......@@ -21,7 +21,8 @@ groupes autorisés dans le champ **Disponible pour**.
De manière facultative, ownCloud peut utiliser FTPS (FTP avec SSL) en cochant
la case **Sécurisation ftps://**. Ceci nécessite une configuration complémentaire
avec votre certificat racine si le serveur FTP utilise un certificat auto-signé.
avec votre certificat racine si le serveur FTP utilise un certificat auto-signé
(voir :doc:`../../configuration_server/import_ssl_cert`).
.. figure:: images/ftp.png
:alt: Configuration FTP dans ownCloud.
......
......@@ -5,14 +5,19 @@ SMB/CIFS
ownCloud peut se connecter aux serveurs de fichiers Windows ou tout autre
serveur compatible SMB avec le service SMB/CIFS.
.. note:: Le service SMB/CIFS nécessite que ``smbclient`` ou le module PHP
smbclient soit installé sur le serveur ownCloud. Le module PHP est préféré
mais les deux fonctionnent. Ceci est inclus dans toutes les distributions
Linux. (Consultez `PECL smbclient
<https://pecl.php.net/package/smbclient>`_ si votre distribution ne les
contient pas).
Vous vaez besoin des informations suivantes :
.. note:: Le service SMB/CIFS nécessite que le module PHP smbclient soit installé sur
le serveur ownCloud. Il devrait être inclus dans toute distribution Linux ; sous Debian,
Ubuntu, CentOS et Fedora c'est ``php-smbclient``. Voir `eduardok/libsmbclient-php
<https://github.com/eduardok/libsmbclient-php>`_ si votre distribution ne le contient pas ;
ceci fournit les archives source et les instructions pour installer les paquets binaires.
Vous devez également avoir le client Samba installé sur votre système Linux. Ceci est
inclus dans toutes distributions Linux ; sous Debian, Ubuntu et d'autres dérivées de Debian,
c'est ``smbclient``. Sous SUSE, Red Hat, CentOS et d'autres dérivées de Red Hat,
c'est ``samba-client``. Vous aurez également besoin de ``which`` et de ``stdbuf``, qui sont
fournis dans la plupart des distributions Linux.
Vous avez besoin des informations suivantes :
* le nom du dossier pour le point de montage local ;
* l'hôte : l'URL du serveur Samba ;
......
......@@ -98,11 +98,9 @@ défaut.
Utilisation de certificat auto-signé
------------------------------------
Lors de l'utilisation de certificat auto-signé pour les points de montage
externes, le certificat doit être importé dans les paramètres personnels de
l'utilisateur. Veuillez vous référer à `Point de montage externe ownCloud en
HTTPS <http://ownclouden.blogspot.de/2014/11/owncloud-https-external-mount.html>`_
pour plus d'informations.
Lors de l'utilisation de certificats auto-signés pour les points de montage
externes, les certificats doivent être importés dans ownCloud. Veuillez consulter
:doc:`../configuration_server/import_ssl_cert` pour plus d'informations.
Services de stockages disponibles
---------------------------------
......
......@@ -73,7 +73,7 @@ vous devez paramétrer la tâche cron suivante pour appeler le script **cron.php
*/15 * * * * php -f /var/www/owncloud/cron.php
Vous pouvez vérifier que la tâche cron a bien été ajoutée et programmée en
exécutant la commande suivante::
exécutant la commande suivante ::
# crontab -u www-data -l
*/15 * * * * php -f /var/www/owncloud/cron.php
......@@ -87,4 +87,60 @@ exécutant la commande suivante::
.. note:: Veuillez consulter la page man de crontab pour connaître la syntaxe
exacte.
Tâches d'arrière-plan disponibles
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Un certain nombre de tâches sont disponibles pour être exécutées pour des actions spécifiques.
.. NOTE::
Ces tâches ne sont généralement nécessaires que pour de grosses instances et peuvent être exécutées en arrière-plan.
Si le nombre d'utilisateurs de votre installation se situe entre 1000 et 3000, ou si vous utilisez LDAP et que
cela devient un goulet d'étranglement, les administrateurs peuvent supprimer plusieurs entrées dans la table `oc_jobs`
et les remplacer par les commandes `occ` correspondantes, comme ci-dessous :
* `OCA\\Files_Trashbin\\BackgroundJob\\ExpireTrash` -> `occ trashbin:expire`
* `OCA\\Files_Versions\\BackgroundJob\\ExpireVersions` -> `occ versions:expire`
* `OCA\\DAV\CardDAV\\SyncJob` -> `occ dav:sync-system-addressbook`
* `OCA\\Federation\\SyncJob` -> `occ federation:sync-addressbooks`
Si elles sont utilisées, elles doivent être programmées quotidiennement.
En voici une liste non exhaustive :
ExpireTrash
^^^^^^^^^^^
Cette tâche, contenue dans ``OCA\Files_Trashbin\BackgroundJob\ExpireTrash``, supprimera tous les fichiers dans
la corbeille d'ownCloud dont l'âge est supérieur à la durée maximale de rétention.
Elle peut être lancée en utilisant la commande ``occ`` suivante ::
occ trashbin:expire
ExpireVersions
^^^^^^^^^^^^^^
Cette tâche, contenue dans ``OCA\Files_Versions\BackgroundJob\ExpireVersions``, fera expirer les versions de fichiers dont
l'âge est supérieur à la durée maximale de rétention.
Elle peut être lancée en utilisant la commande ``occ`` suivante ::
occ versions:expire
SyncJob (CardDAV)
^^^^^^^^^^^^^^^^^
Cette tâche, contenue dans ``OCA\DAV\CardDAV\SyncJob``, synchronise le carnet d'adresses local du système,
en mettant à jour les contacts existants et en supprimant les contacts obsolètes.
Elle peut être lancée en utilisant la commande ``occ`` suivante ::
occ dav:sync-system-addressbook
SyncJob (Federation)
^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
OCA\Federation\SyncJob
Elle peut être lancée en utilisant la commande ``occ`` suivante ::
occ federation:sync-addressbooks
.. _easyCron: http://www.easycron.com/
......@@ -39,7 +39,7 @@ suivants :
Un cache local pour les systèmes utilisant PHP 5.5 et les versions suivantes.
* `Memcached <http://www.memcached.org/>`_
Un système de cache distribué pour plusieurs installations d'ownCloud.
* `Redis <http://redis.io/>`_, Le module PHP 2.2.5 ou supérieur est nécessaire.
* `Redis <http://redis.io/>`_, Le module PHP 2.2.6 ou supérieur est nécessaire.
Un système de cache distribué.
Les systèmes de mémoire cache doivent être explicitement configurés à partir de
......@@ -145,7 +145,7 @@ distribué et le cache local pour le :doc:`verrouillage de fichier transactionne
<../configuration_files/files_locking_transactional>` car il garantit que les
objets sont disponibles aussi longtemps que nécessaire.
Le module PHP Redis doit être au minimum en version 2.2.5. Si vous utilisez une
Le module PHP Redis doit être au minimum en version 2.2.6. Si vous utilisez une
distribution Linux qui ne fournit pas de versions gérées de ce module ou qui ne
fournit pas du tout Redis, veuillez consulter :ref:`install_redis_label`.
......@@ -225,13 +225,15 @@ Utilisez APCu pour le cache local et Redis pour le verrouillage de fichiers::
Grande organisation, cluster de serveurs
^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Utilisez Redis pour tout sauf le cache local::
Utilisez Redis pour tout sauf le cache local. Utilisez l'adresse IP ou le nom d'hôte du serveur
pour qu'il soit accessible par d'autres hôtes ::
'memcache.distributed' => '\OC\Memcache\Redis',
'memcache.locking' => '\OC\Memcache\Redis',
'memcache.local' => '\OC\Memcache\APCu',
'redis' => array(
'host' => 'localhost',
'host' => 'serveur1', //exemple de nom d'hôte
'host' => '12.34.56.78', //exemple d'adresse IP
'port' => 6379,
),
......@@ -248,13 +250,7 @@ utilisant PECL. Ces instructions sont adaptables pour toute distribution qui ne
fournit pas de paquet ayant la version requise ou qui ne founit pas du tout
Redis, comme SUSE Linux Enterprise Server ou Red Hat Enterprise Linux.
Le module PHP Redis doit être au minimum en version 2.2.5. Veuillez noter que
les modules PHP Redis de version 2.2.5 à 2.2.7 ne fonctionneront que pour :
::
PHP version 6.0.0 et précédentes
PHP version 5.2.0 et suivantes
Le module PHP Redis doit être au minimum en version 2.2.6.
Consulter `<https://pecl.php.net/package/redis>`_
......
......@@ -35,7 +35,7 @@ Configuration du serveur SMTP
Vous avez besoin des informations suivantes de la part de votre administrateur
de messagerie pour connecter ownCloud à un serveur distant SMTP :
* type de chiffrement : Aucun, SSL ou TLS ;
* type de chiffrement : Aucun, SSL/TLS ou STARTTLS ;
* l'adresse d'expéditeur qui sera visible dans les courriels envoyés par ownCloud ;
......@@ -196,10 +196,10 @@ peut être utilisé :
Si le serveur n'accepte que les connexions sécurisées, vous pouvez choisir
entre deux variantes :
SSL
^^^
Une connexion sécurisée sera initiée en utilisant le vieux protocole SMTPS qui
utilise le port 465/tcp :
SSL/TLS
^^^^^^^
Une connexion sécurisée sera initiée en utilisant SSL/TLS via SMTPS sur le
port par défaut 465/tcp :
::
......@@ -208,10 +208,10 @@ utilise le port 465/tcp :
"mail_smtphost" => "smtp.serveur.dom:465",
"mail_smtpsecure" => 'ssl',
TLS
^^^
Une connexion sécurisée sera initiée en utilsant le protocole STARTTLS qui
utilise par défaut le port 25/tcp :
STARTTLS
^^^^^^^^
Une connexion sécurisée sera initiée en utilisant le protocole STARTTLS via SMTP en
utilisant par défaut le port 25/tcp :
::
......@@ -220,6 +220,18 @@ utilise par défaut le port 25/tcp :
"mail_smtphost" => "smtp.serveur.dom",
"mail_smtpsecure" => 'tls',
Une alternative est d'utiliser le port 587/tcp (recommandé) :
::
<?php
"mail_smtphost" => "smtp.server.dom:587",
"mail_smtpsecure" => 'tls',
Authentification
^^^^^^^^^^^^^^^^
Et enfin, il est nécessaire de configurer le serveur SMTP pour indiquer s'il
utilise ou non l'authentification. Si ce n'est pas le cas, les valeurs par
défaut peuvent être conservées telles quelles.
......@@ -319,6 +331,11 @@ Pour tester votre configuration de messagerie, enregistrez votre adresse
électronique sur votre page personnelle et utilisez le bouton **Envoyer un
e-mail** dans la section *Serveur e-mail* de votre page d'administration.
Utilisation de certificats auto-signés
--------------------------------------
Lors de l'utilisation d'un certificat auto-signé sur le serveur SMTP distant, le certificat
doit être importé dans ownCloud. Veuillez consulter :doc:`import_ssl_cert` pour plus d'informations.
Dépannage
---------
......@@ -393,20 +410,20 @@ l'hôte local.
tcp 0 0 127.0.0.1:25 0.0.0.0:* LISTEN 2245/exim4
tcp 0 0 127.0.0.1:3306 0.0.0.0:* LISTEN 1524/mysqld
* 25/tcp est le protocole non chiffré smtp
* 25/tcp est le protocole non chiffré smtp
* 110/tcp/udp est le protocole non chiffré pop3
* 143/tcp/udp est le protocole non chiffré imap4
* 465/tcp est le protocole chiffré ssmtp
* 465/tcp est le protocole chiffré smtps
* 993/tcp/udp est le protocole chiffré imaps
* 995/tcp/udp est le protocole chiffré pop3s
**Question** : Comment déterminer si le serveur SMTP gère le vieux protocole
**Question** : Comment déterminer si le serveur SMTP gère le protocole obsolète
SMTPS ?
**Réponse** : Une bonne indication que le serveur SMTP gère le protocole SMTPS
......
......@@ -15,6 +15,16 @@ Avant de pouvoir utiliser les URL sans index.php, vous devez activer les modules
de votre serveur Web est nécessaire. Veuillez consulter le manuel ``Apache`` pour savoir
comment activer et configurer cela.
Ces instructions ne fonctionnent qu'avec Apache en association avec le module Apache pour
PHP ``mod_php``. Les autres modules comme ``php-fpm`` ou ``mod_fastcgi`` ne sont pas supportés.
Enfin, l'utilisateur exécutant votre serveur Web (par exemple ``www-data``) doit pouvoir écrire
dans le fichier ``.htaccess`` fourni dans le répertoire racine d'ownCloud (par exemple
``/var/www/owncloud/.htaccess``).
Si vous avez appliqué :ref:`strong_perms_label`, l'utilisateur pourrait ne pas pouvoir
écrire dans ce fichier et la mise à jour nécessaire échouera. Vous devez supprimer ces permissions
renforcées temporairement en suivant les étapes décrites dans :ref:`set_updating_permissions_label`.
Étapes de configuration
-----------------------
......
......@@ -18,7 +18,7 @@ cache PHP :
* APC (PHP 5.4 seulement)
* APCu (PHP 5.5+, version 4.0.6 de l'extension PHP minimum requise)
* Memcached
* Redis (version minimale requise de l'extenion PHP : 2.2.5)
* Redis (version minimale requise de l'extension PHP : 2.2.6)
Vous verrez cet avertissement si vous n'avez aucun système de cache installé et
activé, ou si le cache n'est pas de la version minimale requise. Les anciennes
......
......@@ -554,7 +554,7 @@ Dépannage et astuce
-------------------
Vérification de certificat SSL (LDAPS, TLS)
-------------------------------------------
^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Une erreur courante avec les cetificats SSL est qu'ils peuvent ne pas être connus
dans PHP.
......@@ -572,7 +572,7 @@ Si vous avez des problèmes avec la validation de certificats, assurez-vous queÂ
configuré (par défaut *636*).
Microsoft Active Directory
--------------------------
^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Par rapport aux précédentes versions d'ownCloud, aucun autre paramétrage n'a
besoin d'être effectué pour qu'ownCloud fonctionne avec Active Directory.
......@@ -580,7 +580,7 @@ ownCloud trouve automatiquement la configuration correcte pendant le processus
de paramétrage initial.
Permissions de lecture de memberOf
----------------------------------
^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Si vous voulez autoriser ``memberOf`` comme filtre, vous pourriez avoir besoin
de donner à l'utilisateur LDAP faisant les requêtes de l'utiliser. Pour
......@@ -588,7 +588,7 @@ Microsoft Active Directory, ceci est décrit `ici <https://serverfault.com/quest
-required-for-enumerating-users-groups-in-active-directory/167401#167401>`_.
Duplication de configurations de serveur
----------------------------------------
^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Dans le cas où vous avez une configuration opérationnelle et que voulez en créer
une similaire ou prendre une « photo » des configurations avant de les modifier,
......@@ -606,43 +606,18 @@ vous pouvez faire ce qui suit :
Vous pouvez maintenant modifier et activer la configuration.
Les arcanes de LDAP dans ownCloud
---------------------------------
Performances
------------
Certains aspects du fonctionnement du service LDAP d'ownCloud sont abordés ici.
Correspondances utilisateur et groupe
^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Dans ownCloud, le nom de l'utilisateur ou du groupe est utilisé pour avoir
toutes les informations pertinentes assignées dans la base de données. Pour
fonctionner de manière fiable, un nom d'utilisateur ou de groupe interne est
créé et associé au DN et à l'UUID LDAP. Si le DN change dans LDAP, owncloud
le détecte et il n'y aura alors pas de conflit.
Ces correspondances sont faites dans les tables ``ldap_user_mapping`` et
``ldap_group_mapping`` de la base de données. Le nom d'utilisateur est aussi
utilisé pour le nom du répertoire utilisateur (sauf indication contraire dans
*Convention de nommage du répertoire utilisateur*), qui contient les fichiers
et les méta-données.
À compter de la version 5 d'ownCloud, le nom d'utilisateur et le nom d'affichage
sont distincts. Ce n'est pas le cas pour les noms de groupe, c'est-à-dire qu'un
nom de groupe ne peut être altéré.
Ceci signifie que votre configuration LDAP doit être finalisée et correcte
avant de passer en production. Les tables de correspondances sont remplies
rapidement, mais tant que vous n'êtes pas en production, vous pouvez les vider
à tout moment. Ne faites pas cela en production.
Consulter la documentation wiki pour des `trucs et astuces supplémentaires pour LDAP
<https://github.com/owncloud/documentation/wiki/LDAP-Tips-for-Active-Directory-and-openLDAP>`_.
Les astuces suivantes sont standard pour l'amélioration des performances LDAP.
Cache
^^^^^
Le cache LDAP a changé dans ownCloud 8.1. Il n'y a plus de cache fichiers mais
seulement une mémoire cache, et vous devez installer et configuré le cache
mémoire (voir :doc:`../configuration_server/caching_configuration`). Le
**Cache** d'ownCloud aide à accélérer les interactions et les partages
utilisateur. Il est alimenté à la demande et le reste jusqu'à ce que la **Durée
Utilisation du cache pour accélérer les recherches. (Voir :doc:`../configuration_server/caching_configuration`).
Le **Cache** d'ownCloud est alimenté à la demande et le reste jusqu'à ce que la **Durée
de vie du cache (TTL)** pour chaque requête unique expire. Les comptes des
utilisateurs ne sont pas mis en cache, donc si vous avez besoin d'améliorer les
temps de connexion, vous devrez mettre en place un serveur LDAP esclave pour
......@@ -664,7 +639,7 @@ dan un dialogue de partage.
Il n'existe qu'un déclencheur qui est automatiquement déclenché par une tâche
de fond qui conserve les données de ``user-group-mappings`` à jour et en cache.
Dans des circonstances normales, tous les utilisateurs ne sont pass chargés en
Dans des circonstances normales, tous les utilisateurs ne sont pas chargés en
même temps. Typiquement, le chargement des utilisateurs intervient quand les
pages de résultats sont générées, par lot de 30 jusqu'à ce que la limite soit
atteinte ou qu'il n'y ait plus de résultats. Pour que ceci fonctionne pour un
......@@ -677,6 +652,56 @@ serveur, sauf si l'utilisateur n'existe plus, par exemple à cause de la
migration d'un serveur ou parce qu'il est injoignable. Dans ce cas, les autres
serveurs recevront aussi la requête.
Indexation LDAP
^^^^^^^^^^^^^^^
Activer l'indexation. Les attributs à indexer dépendent de votre configuration et du serveur LDAP utilisé.
Consulter `openLDAP Indexes <http://www.openldap.org/doc/admin24/tuning.html#Indexes>`_
pour openLDAP et `How to Index an Attribute in Active Directory
<https://technet.microsoft.com/en-us/library/aa995762(v=exchg.65).aspx>`_ pour Active Directory.
Le guide openLDAP est particulièrement utile pour comprendre quels attributs indexer.
Utilisation d'une base DN précise
^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Plus votre base DN est précise, plus les recherches LDAP seront rapides car il y aura moins de branches
à parcourir.
Utilisation de filtres précis
^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Utiliser de bons filtres pour limiter l'étendue des recherches LDAP et pour diriger le serveur où
il faut plutôt que de réaliser des recherches globales et inutiles.
Les arcanes de LDAP
-------------------
Certains aspects du fonctionnement de LDAP sont décrits ici.
Correspondances utilisateur et groupe
^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Dans ownCloud, le nom de l'utilisateur ou du groupe est utilisé pour avoir
toutes les informations pertinentes assignées dans la base de données. Pour
fonctionner de manière fiable, un nom d'utilisateur ou de groupe interne est
créé et associé au DN et à l'UUID LDAP. Si le DN change dans LDAP, owncloud
le détecte et il n'y aura alors pas de conflit.
Ces correspondances sont faites dans les tables ``ldap_user_mapping`` et
``ldap_group_mapping`` de la base de données. Le nom d'utilisateur est aussi
utilisé pour le nom du répertoire utilisateur (sauf indication contraire dans
*Convention de nommage du répertoire utilisateur*), qui contient les fichiers
et les méta-données.
À compter de la version 5 d'ownCloud, le nom d'utilisateur et le nom d'affichage
sont distincts. Ce n'est pas le cas pour les noms de groupe, c'est-à-dire qu'un
nom de groupe ne peut être altéré.
Ceci signifie que votre configuration LDAP doit être finalisée et correcte
avant de passer en production. Les tables de correspondances sont remplies
rapidement, mais tant que vous n'êtes pas en production, vous pouvez les vider
à tout moment. Ne faites pas cela en production.
Serveur de secours
^^^^^^^^^^^^^^^^^^
......
......@@ -37,9 +37,10 @@ Installation
Enable the Windows Network Drive app on your ownCloud Apps page. Then there are
a few dependencies to install.
You must install the ownCloud ``php5-libsmbclient`` binary; please refer to the README in
your `customer.owncloud.com <https://customer.owncloud.com/>`_ account for instructions
on obtaining it.
You must install ``php-smbclient``. This should be included in most Linux distributions.
See `eduardok/libsmbclient-php <https://github.com/eduardok/libsmbclient-php>`_ if
your distribution does not include it; this provides source archives and instructions
for installing binary packages.
You also need the Samba client installed on your Linux system. This is included in
all Linux distributions; on Debian, Ubuntu, and other Debian derivatives this
......
......@@ -108,7 +108,7 @@ Further Shibboleth specific configuration as defined in
AuthType None
Require all granted
</Location>
#
# Shibboleth is disabled for the following location to allow public gallery
# sharing
......@@ -120,7 +120,7 @@ Further Shibboleth specific configuration as defined in
AuthType None
Require all granted
</Location>
#
# Shibboleth is disabled for the following location to allow public link
# sharing
......@@ -129,7 +129,7 @@ Further Shibboleth specific configuration as defined in
AuthType None
Require all granted
</Location>
#
# Shibboleth is disabled for the following location to allow public link
# sharing
......@@ -138,7 +138,7 @@ Further Shibboleth specific configuration as defined in
AuthType None
Require all granted
</Location>
#
# Shibboleth is disabled for the following location to allow public link
# sharing
......@@ -180,7 +180,7 @@ In **Single sign-on only** mode the app checks if the environment variable for
the Shibboleth session, by default **Shib-Session-Id**, is set. If that is the
case it will take the value of the environment variable as the ``uid``, by
default ``eppn``, and check if a user is known by that ``uid``. In effect, this
allows another user backend, eg. the LDAP app, to provide the ``displayname``,
allows another user backend, e.g., the LDAP app, to provide the ``displayname``,
``email`` and ``avatar``.
.. note:: As an example the IdP can send the **sAMAccountName** which the
......@@ -265,7 +265,7 @@ WebDAV Support
--------------
Users of standard WebDAV clients can use an alternative
WebDAV Url, for example ``https://cloud.example.com/remote.php/nonshib-webdav/``
WebDAV URL, for example ``https://cloud.example.com/remote.php/nonshib-webdav/``
to log in with their username and password. The password is generated on the
Personal settings page.
......@@ -273,7 +273,7 @@ Personal settings page.
.. note:: In **Single sign-on only** mode the alternative WebDAV Url feature
will not work, as we have no way to store the WebDAV password. Instead the
normal WebDAV endpoint can be omittet from the Shibboleth authentication,
normal WebDAV endpoint can be omitted from the Shibboleth authentication,
allowing WebDAV clients to use normal username and password based
authentication. That includes the desktop and mobile clients.
......@@ -375,7 +375,7 @@ different implications to take into account:
Keep in mind that ownCloud will derive the home folder from the ``uid``, unless
a home folder naming rule is in place. The only truly stable attribute is the
``objectGUID``, so that should be used. If not for the ``uid`` then at least as
the home folder naming rule. The tradeoff here is that if you want to use
the home folder naming rule. The trade off here is that if you want to use
``windows_network_drive`` you are bound to the ``sAMAccountName``, as that is
used as the login.
......
......@@ -51,6 +51,6 @@ sur les clients pour PC et mobiles, veuillez consulter les manuels respectifs :
* `Application iOS ownCloud`_
.. _`Manuel utilisateur d'ownCloud`: https://doc.owncloud.org/server/9.0/user_manual/
.. _`Client pour ordinateur ownCloud`: https://doc.owncloud.org/desktop/2.1/
.. _`Client pour ordinateur ownCloud`: https://doc.owncloud.org/desktop/2.2/
.. _`Application Android ownCloud`: https://doc.owncloud.org/android/
.. _`Application iOS ownCloud`: https://doc.owncloud.org/ios/
......@@ -57,32 +57,96 @@ exister et être détenu par l'utilisateur HTTP (voir :ref:`strong_perms_label`)
Choix de la base de données
---------------------------
SQLite est la base de données par défaut pour le serveur ownCloud (elle n'est pas
disponible ni supportée dans l'Édition Entreprise d'ownCloud), et elle n'est
adaptée que pour les tests et les environnements mono-utilisateur sans client de
synchronisation. Les bases de données gérées sont MySQL, MariaDB, Oracle 11g
(Édition Entreprise d'ownCloud seulement) et PostgreSQL. Nous recommandons
l'utilisation de :doc:`MySQL/MariaDB <system_requirements>`. Votre base de
données et les connecteurs PHP doivent être installés avant de lancer l'assistant
d'installation. Quand vous installez ownCloud à partir des paquets de votre
distribution, toutes les dépendances sont satisfaites (voir :doc:`source_installation`
pour une liste détaillées des modules PHP obligatoires et facultatifs) . Vous aurez
besoin du compte root de la base de données ou de tout compte ayant les droits
suffisants pour créer et modifier une base de données, puis de saisit le nom
que vous voulez pour la base de données ownCloud.
Après avoir saisi votre compte root ou adminiustrateur de la base de données,
l'installeur crée un utilisateur de base de données spécial avec des privilèges
limités à la base de données ownCloud. ownCloud n'a besoin que de l'utilisateur
spécial pour ownCloud et oublie le mot de passe root de la base de données. Cet
utilisateur est construit en utilisant le compte administrateur de la base de
données que vous avez saisi précédemment préfixé par ``oc_``. Un mot de passe
aléatoire est généré. L'utilisateur de base de données ownCloud et sont mot de
passe sont écrits dans le fichier ``config.php``::
'dbuser' => 'oc_root',
'dbpassword' => 'pX65Ty5DrHQkYPE5HRsDvyFHlZZHcm',
Lors de l'installation d'ownCloud, l'administrateur peut choisir un des trois
moteurs de bases de données supportés.
SQLite
^^^^^^
C'est le moteur de base de données par défaut pour ownCloud Server, mais il n'est pas
supporté pour l'Édition Entreprise.
SQLite sera installé par les paquets ownCloud et toutes les dépendances nécessaires
seront satisfaites. Veuillez consulter :doc:`source_installation` pour une liste détaillée
des modules PHP obligatoires et facultatifs.
Si vous utilisez les paquets pour installer ownCloud, vous pouvez terminer l'installation
sans étape supplémentaire pour configurer ownCloud en utilisant le moteur de base de données
SQLite pour une utilisation limitée.
Veuillez noter que SQLite est approprié pour des tests ou une instance avec un seul utilisateur.
Il n'y a pas de gestion de la synchronisation client. Par conséquent, les autres équipements
ne pourront pas synchroniser les données stockées dans une base de données SQLite.
MYSQL/MariaDB
^^^^^^^^^^^^^
C'est le moteur de base de données recommandé pour ownCloud. Voir :doc:`MySQL/MariaDB <system_requirements>`.
Il peut être utilisé avec les édition Standard et Entreprise.
Vous devez d'abord installer MySQL/MariaDB. Utiliser le paquet :
``sudo apt-get install mariadb-server``
Si vous avez un compte administrateur ayant les permissions pour créer et modifier des bases de données,
vous pouvez choisir « Stockage et base de données ». Puis saisissez le compte administrateur de la base
de données, son mot de passe et le nom désiré pour votre base de données ownCloud.
Sinon, suivez ces étapes pour créer un compte administrateur temporaire de base de données.
| ``sudo mysql --user=root mysql``
|
| ``CREATE USER 'dbadmin'@'localhost' IDENTIFIED BY 'un_mot_de_passe';``
| ``GRANT ALL PRIVILEGES ON *.* TO 'dbadmin'@'localhost' WITH GRANT OPTION;``
| ``FLUSH PRIVILEGES;``
|
| ``exit``
PostgreSQL
^^^^^^^^^^
Est également supporté par ownCloud.
Pour installer PostgreSQL, utilisez la commande apt-get :
``sudo apt-get install postgresql``
Vous pouvez consulter d'autres informations sur PostgreSQL sur le site:
``http://www.postgresql.org``
Pour autoriser ownCloud à accéder à la base de données, créez un mot de passe pour
l'utilisateur par défaut « postgres » créé lors de l'installation de PostgreSQL.
| ``sudo -i -u postgres psql``
|
| ``postgres=# \password``
| ``Enter new password:``
| ``Enter it again:``
| ``postgres=# \q``
|
| ``exit``
Oracle11g
^^^^^^^^^
N'est supporté que pour l'Édition Entreprise.
Paramétrage de la base de données
^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Votre base de données et les connecteurs PHP doivent être installés avant de lancer
l'assistant d'installation en cliquant sur le bouton « Terminer l'installation ».
Après avoir saisi le compte temporaire ou le compte root de votre moteur de base de données,
l'installeur crée un utilisateur spécial avec des privilèges limités à la base de données ownCloud.
Ensuite, ownCloud n'utilise que ce compte et supprime le compte administrateur temporaire.
Ce nouvel utilisateur est libellé d'après votre compte administrateur d'ownCloud, préfixé avec ``oc_``,
et un mot de passe aléatoire est créé. Le compte utilisateur de la base de données ownCloud et son mot de
passe sont écrits dans le fichier ``config.php`` ::
| For MySQL/MariaDB:
| ``'dbuser' => 'oc_dbadmin',``
| ``'dbpassword' => 'pX65Ty5DrHQkYPE5HRsDvyFHlZZHcm',``
|
| For PostgreSQL:
| ``'dbuser' => 'oc_postgres',``
| ``'dbpassword' => 'pX65Ty5DrHQkYPE5HRsDvyFHlZZHcm',``
Cliquez sur « Terminer l'installation » et commencez à utiliser votre nouveau
serveur ownCloud.
......
......@@ -137,7 +137,7 @@ Web de votre installation nginx.
fastcgi_param front_controller_active true;
fastcgi_pass php-handler;
fastcgi_intercept_errors on;
fastcgi_request_buffering off;
fastcgi_request_buffering off; #Available since nginx 1.7.11
}
location ~ ^/(?:updater|ocs-provider)(?:$|/) {
......@@ -267,7 +267,7 @@ sous-répertoire de votre installation nginx.
fastcgi_param front_controller_active true;
fastcgi_pass php-handler;
fastcgi_intercept_errors on;
fastcgi_request_buffering off;
fastcgi_request_buffering off; #Available since nginx 1.7.11
}
location ~ ^/owncloud/(?:updater|ocs-provider)(?:$|/) {
......
......@@ -13,31 +13,59 @@ SELinux utilisant les profils par défaut de la distribution. Exécutez ces comm
en tant que root et ajustez les chemins d'accès des fichiers en fonction de votre
installation ::
semanage fcontext -a -t httpd_sys_rw_content_t '/var/www/html/owncloud/data'
restorecon '/var/www/html/owncloud/data'
semanage fcontext -a -t httpd_sys_rw_content_t '/var/www/html/owncloud/config'
restorecon '/var/www/html/owncloud/config'
semanage fcontext -a -t httpd_sys_rw_content_t '/var/www/html/owncloud/apps'
restorecon '/var/www/html/owncloud/apps'
semanage fcontext -a -t httpd_sys_rw_content_t '/var/www/html/owncloud/data(/.*)?'
semanage fcontext -a -t httpd_sys_rw_content_t '/var/www/html/owncloud/config(/.*)?'
semanage fcontext -a -t httpd_sys_rw_content_t '/var/www/html/owncloud/apps(/.*)?'
semanage fcontext -a -t httpd_sys_rw_content_t '/var/www/html/owncloud/assets(/.*)?'
semanage fcontext -a -t httpd_sys_rw_content_t '/var/www/html/owncloud/.htaccess'
semanage fcontext -a -t httpd_sys_rw_content_t '/var/www/html/owncloud/.user.ini'
restorecon -Rv '/var/www/html/owncloud/'
Si vous désinstallez ownCloud, vous devez supprimer les libellés de répertoires
d'ownCloud. Pour cela, exécutez les commandes suivantes en tant que root après
avoir désinstallé ownCloud ::
semanage fcontext -d -t httpd_sys_rw_content_t '/var/www/html/owncloud/data'
restorecon '/var/www/html/owncloud/data'
semanage fcontext -d -t httpd_sys_rw_content_t '/var/www/html/owncloud/config'
restorecon '/var/www/html/owncloud/config'
semanage fcontext -d -t httpd_sys_rw_content_t '/var/www/html/owncloud/apps'
restorecon '/var/www/html/owncloud/apps'
semanage fcontext -d '/var/www/html/owncloud/data(/.*)?'
semanage fcontext -d '/var/www/html/owncloud/config(/.*)?'
semanage fcontext -d '/var/www/html/owncloud/apps(/.*)?'
semanage fcontext -d '/var/www/html/owncloud/assets(/.*)?'
semanage fcontext -d '/var/www/html/owncloud/.htaccess'
semanage fcontext -d '/var/www/html/owncloud/.user.ini'
restorecon -Rv '/var/www/html/owncloud/'
Note : Le dossier « assets » n'est nécessaire que si « JavaScript and CSS Asset Management » est activé.
(``'asset-pipeline.enabled' => true``, in ``config.php``).
Si vous avez des potiliques SELinux personnalisées et que ces exemples ne
Si vous avez des politiques SELinux personnalisées et que ces exemples ne
fonctionnent pas, vous devez donner les droits en écriture au serveur HTTP sur
ces répertoires ::
/var/www/html/owncloud/data
/var/www/html/owncloud/config
/var/www/html/owncloud/apps
/var/www/html/owncloud/assets