Commit 974f3837 authored by Olivier's avatar Olivier

Ajout d’une liste des symboles en annexe

Une liste de tous les symboles utilisés dans le livre est ajoutée
parmi les annexes. À cette occasion, les modifications mineures
suivantes sont apportées :

* Le symbole de la consommation spécifique de vapeur (SSC) est
  désormais noté en petites capitales
* La note de pied de page détaillant une distinction possible
  entre rendement et efficacité, page 161, est légèrement retouchée
* Les figures 5.11, 5.12 et 5.13 sont corrigées (l’indice LV y était
  noté VL).
parent 1a682ebb
\renewcommand{\lastedityear}{2015}
\renewcommand{\lasteditmonth}{04}
\renewcommand{\lasteditday}{11}
\renewcommand{\lastedityear}{2017}
\renewcommand{\lasteditmonth}{12}
\renewcommand{\lasteditday}{04}
\renewcommand{\nomducours}{\nomcoursdix}
\renewcommand{\sousnomducours}{\sousnomcoursdix}
......
\renewcommand{\lastedityear}{2015}
\renewcommand{\lasteditmonth}{03}
\renewcommand{\lasteditday}{31}
\renewcommand{\lastedityear}{2017}
\renewcommand{\lasteditmonth}{11}
\renewcommand{\lasteditday}{30}
\renewcommand{\nomducours}{\nomcourscinq}
\renewcommand{\sousnomducours}{\sousnomcourscinq}
......
../../contenu/Annexes/contenu_symboles.tex
\ No newline at end of file
......@@ -53,6 +53,12 @@
\input{contenu_annexe_conventions}
%symboles
\section{Liste des symboles}
\label{ch_liste_symboles}
\input{contenu_symboles}
%errata
\section{Errata et modifications}
\label{ch_errata}
......
......@@ -62,6 +62,7 @@
En thermodynamique, nous allons nous concentrer sur trois formes d’énergie, identifiables à l’échelle macroscopique :
\begin{description}
\label{intro_u_q_w}
\item [L’énergie interne] notée $U$, un concept que nous utilisons pour regrouper toute l’énergie cinétique et potentielle des molécules d’un corps. Elle représente la quantité totale d’énergie mécanique stockée à l’intérieur d’un objet ;
\item [La chaleur] notée $Q$, qui est un transfert représentant la transmission d’énergie cinétique de manière chaotique d’un corps vers un autre ;
\item [Le travail] noté $W$, qui est un transfert représentant la transmission d’énergie de manière cohérente d’un corps vers un autre.
......@@ -71,6 +72,7 @@
\subsection{La puissance}
\index{Watt!unité}
\label{ch_puissance}
La \vocab[puissance!concept|textbf]{puissance} représente un débit d’énergie dans le temps. Son unité \textsc{si} est le \si{joule} \si{par} \si{seconde}, c’est-à-dire le \si{watt} (\si{\watt}) :
\begin{equation}
......@@ -100,6 +102,7 @@
\label{eq_equivalence_cheval}
\end{equation}
\label{intro_point}
Nous noterons les puissances en apposant un point au-dessus du symbole de l’énergie ; ainsi on note $\dot{E}$ \ une puissance (par exemple mécanique) apportant une quantité d’énergie $E$ chaque seconde.
Dans le langage courant, le terme \textit{puissance} est utilisé pour quantifier \textit{la puissance maximale utile} d’un système. Par exemple, une automobile dont on dit qu’elle est «~de puissance 100~chevaux~» a un moteur capable de lui fournir, pendant quelques instants, une puissance de $\dot W_{\text{méca.}} = \SI{100}{ch}$ -- mais pour cela, le moteur reçoit environ $\dot Q_{\text{combustion}} = \SI{300}{ch}$ sous forme de chaleur. En outre, sur route, la puissance mécanique moyenne fournie par le moteur ne dépasse probablement pas~\SI{20}{ch}.
......@@ -129,6 +132,7 @@
\end{equationterms}
\begin{anexample}
\label{exemple_énergie_spécifique}
Un injecteur d’essence dans un moteur de voiture doit fournir une quantité de chaleur spécifique $q_{\text{comb.}} = \SI{300}{\kilo\joule\per\kilogram}$ quelle que soit la quantité d’air dans le cylindre. Quelle sera l’énergie fournie lorsque $m_\text{air} = \SI{0,5}{\kilogram}$ et lorsque $m_\text{air} = \SI{1}{\kilogram}$ ?
\begin{answer}Il faudra $Q_{\text{comb.}1} = m_1 q_{\text{comb.}} = \num{0,5} \times \num{300e3} = \SI{150e3}{\joule} = \SI{150}{\kilo\joule}$ dans le premier cas, et $Q_{\text{comb.}2} = m_2 q_{\text{comb.}} = \SI{300}{\kilo\joule}$ dans le second.\end{answer}
......@@ -147,6 +151,7 @@
\end{equationterms}
\begin{anexample}
\label{exemple_puissance_spécifique}
Une chambre de combustion dans un turboréacteur doit fournir une quantité de chaleur spécifique $q_{\text{comb.}} = \SI{300}{\kilo\joule\per\kilogram}$ quel que soit le débit d’air traversant le moteur. Quelle sera la puissance fournie lorsque $\dot{m}_\text{air} = \SI{0,5}{\kilogram\per\second}$ et lorsque $\dot{m}_\text{air} = \SI{1}{\kilogram\per\second}$ ?
\begin{answer}Il faudra une puissance $\dot{Q}_{\text{comb.}1} = \dot{m}_1 q_{\text{comb.}} = \num{0,5} \times \num{300e3} = \SI{150e3}{\watt} = \SI{150}{\kilo\watt}$ dans le premier cas, et $\dot{Q}_{\text{comb.}2} = \dot{m}_2 q_{\text{comb.}} = \SI{300}{\kilo\watt}$ dans le second.
......@@ -205,6 +210,7 @@
\end{equation}
\begin{anexample}
\label{exemple_énergie_mécanique}
Un/e cycliste descend une route de montagne en roue libre. À un point d’altitude~\SI{540}{\metre}, sa vitesse est de~\SI[per-mode = symbol]{10}{\kilo\metre\per\hour}. Quelques instants plus tard, en passant un point d’altitude~\SI{490}{\metre}, sa vitesse est de~\SI[per-mode = symbol]{45}{\kilo\metre\per\hour}. La masse du/de la cycliste et de son équipement est de~\SI{70}{\kilogram}.
Quelle quantité d’énergie a-t-il/elle dissipé sous forme de frottements ?\onlyframabook{\clearpage}
......@@ -392,6 +398,7 @@
\subsection{La chaleur}
\index{chaleur!concept|textbf}
\label{ch_chaleur_ch1}
\thermoquotebegin{O}
Ces résultats sont inexplicables si nous considérons que la chaleur est une substance.\nolinebreak\makebox(18,5){\color{gray}\scalebox{2}{»}}\par\vspace{-0.3cm}\begin{flushright}James Joule, 1845\\\textit{On the Changes of Temperature Produced by the Rarefaction and Condensation of Air}~\cite{joule1845}\index{Joule!James Prescott}\end{flushright}\vspace{-1em}
......
......@@ -155,6 +155,7 @@ Les moteurs à mouvement alternatif (souvent dits «~à pistons-cylindres~») ad
En définissant le \vocab{taux de compression}\index{compression, taux de} $\epsilon$ comme :
\begin{equation}
\epsilon \equiv \frac{v_\A}{v_\B}
\label{def_taux_compression}
\end{equation}
il est possible de montrer que l’équation~\ref{eq_tmp_rendement_otto} peut être reformulée pour exprimer le rendement selon :
\begin{equation}
......@@ -400,9 +401,10 @@ Le combustible, ainsi, ne doit pas être précédemment mélangé à l’air, ma
\end{figure}
\index{efficacité!d’une turbine}
Tout comme pour les liquides/vapeurs (\ref{def_efficacité_isentropique_turbine}), nous mesurons la performance d’une turbine en quantifiant son \vocab[efficacité!isentropique]{efficacité isentropique}\index{turbine!efficacité isentropique}\index{isentropique(s)!efficacité} $\eta_\text{T}$ :
Tout comme pour les liquides/vapeurs (eq.\ref{def_efficacité_isentropique_turbine} p.\pageref{def_efficacité_isentropique_turbine}), nous mesurons la performance d’une turbine en quantifiant son \vocab[efficacité!isentropique]{efficacité isentropique}\index{turbine!efficacité isentropique}\index{isentropique(s)!efficacité} $\eta_\text{T}$ :
\begin{equation}
\eta_\text{T} \equiv \frac{\dot W_\text{Turbine réelle}}{\dot W_\text{Turbine isentropique}} \tag{\ref{def_efficacité_isentropique_turbine}}
\eta_\text{T} \equiv \frac{\dot W_\text{Turbine réelle}}{\dot W_\text{Turbine isentropique}}
\label{def_efficacité_isentropique_turbine_2}
\end{equation}
\index{turbine!puissance d’une}\index{puissance!d’une turbine}
......
......@@ -194,6 +194,7 @@
Bien sûr, l’\vocab[enthalpie!définition|textbf]{enthalpie} $H$ se définit simplement comme :
\begin{equation}
H \equiv m \ h
\label{eq_enthalpie_H}
\end{equation}
\begin{equationterms}
\item\tab $H$ \tab est mesurée en \si{joules} (\si{\joule}).
......
......@@ -146,6 +146,7 @@
\subsection{Deux capacités calorifiques importantes}
\index{capacité!thermique}\index{gaz parfait!capacités thermiques}
\label{intro_cv_cp}
Nous avons déjà abordé la notion de capacité calorifique (ou «~chaleur massique~»), au premier chapitre (\ref{eq_def_capacité_calorifique_massique}). Elle se définit comme la quantité de chaleur nécessaire pour augmenter d’un Kelvin\footnote{Ou d’un degré Celsius, ces différences de température étant égales.}
la température d’un kilo du corps. On a ainsi :
......
......@@ -297,6 +297,7 @@ La vapeur n’est ici qu’un moyen de transporter le calorique ; elle remplit l
\subsection{Liquide comprimé et vapeur sèche}
\index{liquide!comprimé}\index{vapeur!sèche}
\label{intro_s_lv}
Commençons par chauffer une quantité fixe d’eau liquide en maintenant sa pression constante, comme nous l’avons fait en \cref{fig_changement_phase}. Pour chaque température, nous mesurons $v$, $u$, et $h$\footnote{Ainsi que $s$, mais c’est une surprise que nous gardons pour le \courshuitshort}. L’expérience est ensuite reconduite pour une pression différente.
......@@ -524,6 +525,7 @@ La vapeur n’est ici qu’un moyen de transporter le calorique ; elle remplit l
Pour «~positionner~» un mélange liquide-vapeur entre les deux points de saturation, on définit \vocab[titre]{le titre}\index{vapeur!titre de} :
\begin{trucimportant}
\label{intro_titre}
Le titre $x$ est la proportion massique de vapeur saturée\\ contenue dans un mélange liquide-vapeur.
\end{trucimportant}
......
contenu/5/images/titre_tv_h.png

37 KB | W: | H:

contenu/5/images/titre_tv_h.png

37 KB | W: | H:

contenu/5/images/titre_tv_h.png
contenu/5/images/titre_tv_h.png
contenu/5/images/titre_tv_h.png
contenu/5/images/titre_tv_h.png
  • 2-up
  • Swipe
  • Onion skin
contenu/5/images/titre_tv_v1.png

35.4 KB | W: | H:

contenu/5/images/titre_tv_v1.png

35.4 KB | W: | H:

contenu/5/images/titre_tv_v1.png
contenu/5/images/titre_tv_v1.png
contenu/5/images/titre_tv_v1.png
contenu/5/images/titre_tv_v1.png
  • 2-up
  • Swipe
  • Onion skin
contenu/5/images/titre_tv_v2.png

46.9 KB | W: | H:

contenu/5/images/titre_tv_v2.png

46.5 KB | W: | H:

contenu/5/images/titre_tv_v2.png
contenu/5/images/titre_tv_v2.png
contenu/5/images/titre_tv_v2.png
contenu/5/images/titre_tv_v2.png
  • 2-up
  • Swipe
  • Onion skin
......@@ -183,7 +183,7 @@
\section{Rendement des cycles}
Le \vocab{rendement}\footnote{Dans le présent ouvrage, nous utilisons indistinctement les termes \textit{efficacité} et \textit{rendement}. Toutefois, certains auteurs font une distinction entre l’efficacité $\eta$ définie en~\ref{def_efficacité_machines_thermiques} et un rendement $R \equiv \frac{\eta_\text{réelle}}{\eta_\text{théorique}}$ comparant l’efficacité atteinte en pratique avec l’efficacité maximale atteignable par la machine. Il faut alors soigneusement définir les hypothèses associées au calcul de l’efficacité maximale.}%
Le \vocab{rendement}\footnote{Dans le présent ouvrage, nous utilisons indistinctement les termes \textit{efficacité} et \textit{rendement}. Toutefois, certains auteurs font une distinction entre l’efficacité $\eta$ définie en~\ref{def_efficacité_machines_thermiques} et un rendement $\Phi \equiv \frac{\eta_\text{réelle}}{\eta_\text{théorique}}$ comparant l’efficacité atteinte en pratique avec l’efficacité maximale atteignable par la machine en théorie. Il faut alors soigneusement définir les hypothèses associées au calcul de l’efficacité maximale.}%
ou l’\vocab{efficacité} $\eta$ d’une machine thermique compare le transfert ou la transformation utile qu’elle effectue avec le coût énergétique qu’elle engendre. Nous retiendrons la définition de principe suivante :
\begin{equation}
\eta \equiv \left| \frac{\text{transfert utile}}{\text{dépense énergétique}} \right|
......
......@@ -92,6 +92,7 @@
L’unité de l’entropie, $S$, est le \si{\joule\per\kelvin} (\si{joule} par \si{kelvin}) ; et de façon correspondante, on définit l’\vocab[entropie!spécifique]{entropie spécifique}\index{spécifique!entropie} $s$ :\onlyframabook{\vspace{-0.5cm}}%handmade
\begin{equation}
s \equiv \frac{S}{m}
\label{def_entropie_spécifique}
\end{equation}
\begin{equationterms}\onlyframabook{\vspace{-0.2cm}}%handmade
\item\tab $m$ \tab est la masse considérée (\si{\kilogram}),
......
......@@ -61,13 +61,14 @@
Malgré cela, nous pouvons déjà évaluer de façon primitive la taille et le coût d’acquisition d’un moteur en calculant sa \vocab[puissance!nette spécifique]{puissance nette spécifique} $w_\net$. Pour qu’il puisse être peu encombrant, il est en effet souhaitable qu’un moteur génère une puissance nette importante pour un débit de masse donné : il peut même être souhaitable de compromettre pour cela l’efficacité thermique.
\index{SSC (Specific Steam Consumption)}
Dans l’industrie, l’usage est plutôt de mesurer le paramètre inverse, que nous nommons \vocab[consommation spécifique (de vapeur)]{consommation \mbox{spécifique}}\index{spécifique!consommation}. Cette consommation indique le débit de vapeur nécessaire pour fournir un watt de puissance utile. Nous la notons $SSC$ (pour l’anglais \vocabe{Specific Steam Consumption}\index{Specific Steam Consumption (SSC)}) :
Dans l’industrie, l’usage est plutôt de mesurer le paramètre inverse, que nous nommons \vocab[consommation spécifique (de vapeur)]{consommation \mbox{spécifique}}\index{spécifique!consommation}. Cette consommation indique le débit de vapeur nécessaire pour fournir un watt de puissance utile. Nous la notons \textsc{ssc} (pour l’anglais \vocabe{Specific Steam Consumption}) :
\begin{equation}
\mathit{SSC} \equiv \frac{1}{|w_\net|}
\textsc{ssc} \equiv \frac{1}{|w_\net|}
\label{def_ssc}
\end{equation}
\begin{equationterms}
\item\tab $SSC$ \tab est la consommation spécifique (\si{\kilogram\per\joule}),
\item et \tab $w_\net$ \tab la puissance spécifique développée par la machine (\si{\joule\per\kilogram}).
\item\tab \textsc{ssc} \tab\tab est la consommation spécifique (\si{\kilogram\per\joule}),
\item et \tab $w_\net$ \tab la puissance spécifique développée par la machine (\si{\joule\per\kilogram}).
\end{equationterms}
L’unité de la consommation spécifique est le \si{\kilogram\per\joule} (elle représente des \si{\kilogram\per\second} d’eau par \si{\watt} de puissance), mais l’usage dans l’industrie est souvent de la mesurer en \si[per-mode = symbol]{\kilogram\per\kilo\watt\per\hour} (\si{kilos} par \si{kilowatt-heure}).
......@@ -419,8 +420,8 @@
\subsection{La surchauffe}
\index{surchauffe (procédé)}\index{Rankine!cycle surchauffé de}\index{cycle!de Rankine surchauffé}
\index{SSC (Specific Steam Consumption)}\index{Specific Steam Consumption (SSC)}\index{consommation spécifique (de vapeur)}
Pour réduire la consommation spécifique ($SSC$, \textit{cf.} \S\ref{ch_SSC} p.\pageref{ch_SSC}) d’une centrale, il est souhaitable d’augmenter la puissance développée par la turbine pour un débit de vapeur donné. Pour cela, il existe plusieurs options :
\index{SSC (Specific Steam Consumption)}\index{consommation spécifique (de vapeur)}
Pour réduire la consommation spécifique (\textsc{ssc}, \textit{cf.} \S\ref{ch_SSC} p.\pageref{ch_SSC}) d’une centrale, il est souhaitable d’augmenter la puissance développée par la turbine pour un débit de vapeur donné. Pour cela, il existe plusieurs options :
\begin{itemize}
\index{pression!de saturation}\index{pression!maximale d’un moteur}\index{moteur!pression maximale d’un}
......
......@@ -110,11 +110,11 @@
\tab 2) Avec $s_\E = s_\D = \SI{6,5399}{\kilo\joule\per\kilogram}$ et $\eta_\text{T} = \SI{80}{\percent}$, nous obtenons $h_\E = \SI{2287,7}{\kilo\joule\per\kilogram} $ comme à l’exemple~\ref{exemple_turbine_centrale} p.\pageref{exemple_turbine_centrale} ;
\tab 3) Avec l’équation~\ref{eq_pompe_liquide} nous obtenons $h_\B = \SI{205,9}{\kilo\joule\per\kilogram}$ comme à l’exemple~\ref{exemple_pompe_centrale} ;
\tab 4) $\eta_\text{thermique} = \left|\frac{(h_\E - h_\D) + (h_\B - h_\A)}{(h_\D - h_\B)}\right| = \SI{35,29}{\percent}$ (\ref{def_rendement_moteur}) ;
\tab 5) $SSC = \SI[per-mode = symbol]{3,15}{\kilogram\per\kilo\watt\per\hour}$ ;
\tab 5) $\textsc{ssc} = \SI[per-mode = symbol]{3,15}{\kilogram\per\kilo\watt\per\hour}$ ;
\tab 6) $\dot{m}_\text{eau} = \SI{52,5}{\kilogram\per\second}$.
\item [\ref{exo_porcheville_resurchauffe}]
\tab 1) $h_{\D2} = \SI{2960,8}{\kilo\joule\per\kilogram}$, $h_{\E2} = \SI{3570,3}{\kilo\joule\per\kilogram}$, $h_\F = \SI{2642,7}{\kilo\joule\per\kilogram}$, ainsi l’efficacité atteint $\eta_\text{thermique 2} = \SI{36,31}{\percent}$ (\SI{+1}{pt}, une amélioration déjà appréciable) ;
\tab 2) $SSC_2 = \SI[per-mode = symbol]{2,576}{\kilogram\per\kilo\watt\per\hour}$ (\SI{-18}{\percent}, un beau résultat) ;
\tab 2) $\textsc{ssc}_2 = \SI[per-mode = symbol]{2,576}{\kilogram\per\kilo\watt\per\hour}$ (\SI{-18}{\percent}, un beau résultat) ;
\tab 3) Dans la chaudière, la chaleur perdue par l’air est gagnée par l’eau : $\dot m_\text{air} = \frac{-\dot Q_\text{eau}}{c_p \ \Delta T} = \frac{\dot W_\net}{\eta_\text{thermique}} \frac{1}{c_p \ (T_\text{air 3} - T_\text{air 2})} = \SI{256,9}{\kilogram\per\second}$.
\tab 4) $\eta_\text{chaudière} = \frac{\dot Q_\text{eau}}{\dot Q_\text{reçue par l’air}} = \SI{79,5}{\percent}$
\tab 5) $\dot{V}_\text{carb.} = \frac{\dot Q_\text{reçue par l’air}}{\rho_\text{carburant} c_\text{carburant} \eta_\text{chaudière}} = \SI{17,7}{\metre\cubed\per\hour}$.
......@@ -122,7 +122,7 @@
\item [\ref{exo_brise_glace}]
\tab 1) Avec le schéma des figures~\ref{fig_cycle_rankine_surchauffe} et~\ref{fig_ts_lv_rankine_surchauffe} p.\pageref{fig_ts_lv_rankine_surchauffe}, $h_\A = \SI{340,5}{\kilo\joule\per\kilogram}$, $h_\B = \SI{343,54}{\kilo\joule\per\kilogram}$, $h_\D = \SI{3017,4}{\kilo\joule\per\kilogram}$, $h_\E = \SI{2284,5}{\kilo\joule\per\kilogram}$, ainsi $\eta_\text{thermique} = \SI{27,294}{\percent}$ ;
\tab 2) $SSC = \SI[per-mode = symbol]{4,93}{\kilogram\per\kilo\watt\per\hour}$ ;
\tab 2) $\textsc{ssc} = \SI[per-mode = symbol]{4,93}{\kilogram\per\kilo\watt\per\hour}$ ;
\tab 3) Voir \cref{fig_cycle_prélèvement_vapeur} p.\pageref{fig_cycle_prélèvement_vapeur} ;
\tab 4) Voir \cref{fig_ts_lv_prelevement_vapeur} p.\pageref{fig_ts_lv_prelevement_vapeur} ;
\tab 5) $h_\text{prélèvement} = \SI{2673,9}{\kilo\joule\per\kilogram}$, $h_\text{pré-mélange} = \SI{341,1}{\kilo\joule\per\kilogram}$, $h_\text{post-mélange} = \SI{670,4}{\kilo\joule\per\kilogram}$ : Ainsi la proportion permettant de saturer l’eau après mélange est $z = \SI{14,1}{\percent}$ ;
......
......@@ -10,7 +10,7 @@ Les conventions graphiques et de signe sont décrites dans les sections \S\ref{c
\item[$\equiv$] \tab Par définition. Le symbole $\equiv$ pose la définition du terme à sa gauche (qui ne dépend donc pas d’équations antérieures).
\item[$\dot~$] \tab (point au-dessus d’un symbole) Débit dans le temps : $\dot~ \equiv \frac{\diff}{\diff t}$. Par exemple $\dot Q$ est le débit de chaleur (en \si{watts}) représentant une quantité $Q$ (en \si{joules}) par \si{seconde}.
\item[$\Delta$] \tab dénote une différence nette entre deux valeurs : $(\Delta X)_\fromatob = X_\B - X_\A$. Elle peut être négative.
\item[italiques] Propriétés physiques (masse $m$, température $T$).
\item[italiques] Grandeurs physiques (masse $m$, température $T$). Les grandeurs sont listées en annexe \ref{ch_liste_symboles} p.\pageref{ch_liste_symboles}.
\item[indices] En caractères droits : points dans le temps ou dans l’espace (température~$T_\A$ au point A). Les indices «~cst.~» et «~cste~» dénotent une propriété qui reste constante, l’indice «~rév.~» indique que le calcul est effectué le long d’une évolution réversible, «~in~» dénote «~entrant~» et «~out~» «~sortant~».\\
En caractères italiques : $T_H$, $T_B$, et les indices $TH$ et $TB$ dénotent une température haute ou basse, comme détaillé en \S\ref{ch_limites_machines_thermiques} p.\pageref{ch_limites_machines_thermiques}. Les indices~$L$ et~$V$ indiquent les points de saturation d’un mélange liquide-vapeur, comme détaillé en \S\ref{ch_points_saturation} p.\pageref{ch_points_saturation}.
\item[minuscules] Valeurs spécifiques (énergie ou puissance). Voir \S\ref{ch_valeurs_spécifiques} p.\pageref{ch_valeurs_spécifiques}.
......
......@@ -15,6 +15,7 @@ La version imprimée de ce livre est partie à l’impression en avril 2015. Le
\begin{itemize}
\item L’aire des surfaces, auparavant notée $S$, est désormais notée $A$ pour éviter une confusion avec l’entropie $S$ ; ce changement affecte principalement le \coursdeux.
\item Une liste des symboles (annexe \ref{ch_liste_symboles} p.\pageref{ch_liste_symboles}) a été ajoutée.
\end{itemize}
......
\setlength\LTleft{0pt} % kill table margins left
\setlength\LTright{0pt} % kill table margins right
\begin{longtable}{r p{8cm}@{\extracolsep{\fill}}p{4cm}} % the @{something} kills the inter-column space and replaces it with "something". Here the \extracolsep{\hfill} expands the middle column to table is full-width.
& Nom (unité) & Première apparition\\
\midrule
$A$ & Aire d’une surface (\si{\metre\squared}) & eq.\ref{def_pression} p.\pageref{def_pression}\\
$C$ & Vitesse (\si{\metre\per\second}) & eq.\ref{eq_énergie_cinétique} p.\pageref{eq_énergie_cinétique}\\
\textsc{cop}& COP (ang. “coefficient of performance”) :\newline rendement~$\eta$ d’une thermopompe (sans unité)%
& eq.\ref{def_rendement_climatiseur_refrigerateur} p.\pageref{def_rendement_climatiseur_refrigerateur}\\
$c$ & Capacité thermique (\si{\joule\per\kilogram\per\kelvin})%
& eq.\ref{eq_def_capacité_calorifique_massique} p.\pageref{eq_def_capacité_calorifique_massique}\\
$c_p$ & Capacité thermique à pression constante\newline (\si{\joule\per\kilogram\per\kelvin})%
& \S\ref{intro_cv_cp} p.\pageref{intro_cv_cp}\\
$c_v$ & Capacité thermique à volume constant (\si{\joule\per\kilogram\per\kelvin})%
& \S\ref{intro_cv_cp} p.\pageref{intro_cv_cp}\\
$\diff$ & Différentielle (opérateur mathématique) &\\
$E$ & Énergie (\si{\joule}) & eq.\ref{def_énergie_spécifique} p.\pageref{def_énergie_spécifique}\\
$\dot E$ & Puissance (\si{\watt}) & eq.\ref{def_énergie_cinétique_spécifique} p.\pageref{def_énergie_cinétique_spécifique}\\
$E_{c}$ & Énergie cinétique (\si{\joule}) & eq.\ref{eq_énergie_cinétique} p.\pageref{eq_énergie_cinétique}\\
$E_{m}$ & Énergie mécanique (\si{\joule}) & ex.\ref{exemple_énergie_mécanique} p.\pageref{exemple_énergie_mécanique}\\
$E_{p}$ & Énergie potentielle (\si{\joule}) & eq.\ref{eq_énergie_potentielle} p.\pageref{eq_énergie_potentielle}\\
$e$ & Énergie spécifique (\si{\joule\per\kilogram}) et puissance spécifique (\si{\joule\per\kilogram})%
& eq.\ref{def_énergie_spécifique} p.\pageref{def_énergie_spécifique}, eq.\ref{def_puissance_spécifique} p.\pageref{def_puissance_spécifique}\\
$e_{c}$ & Énergie cinétique spécifique (\si{\joule\per\kilogram})%
& eq.\ref{def_énergie_cinétique_spécifique} p.\pageref{def_énergie_cinétique_spécifique}\\
$e_{m}$ & Énergie mécanique spécifique (\si{\joule\per\kilogram})%
& eq.\ref{def_énergie_mécanique_spécifique} p.\pageref{def_énergie_mécanique_spécifique}\\
$e_{p}$ & Énergie potentielle spécifique (\si{\joule\per\kilogram}) & eq.\ref{eq_énergie_potentielle} p.\pageref{eq_énergie_potentielle}\\
$F$ & Force (\si{\newton}) & eq.\ref{def_travail} p.\pageref{def_travail}, eq.\ref{def_pression} p.\pageref{def_pression}\\
$g$ & Accélération gravitationnelle (\si{\metre\per\second\squared})%
& $g = \SI{9,81}{\metre\per\second\squared}$ partout dans cet ouvrage\\
$H$ & Enthalpie (\si{\joule}) & eq.\ref{eq_enthalpie_H} p.\pageref{eq_enthalpie_H}\\
$h$ & Enthalpie spécifique (\si{\joule\per\kilogram}) & eq.\ref{def_enthalpie} p.\pageref{def_enthalpie}\\
$h_L$ & Enthalpie spécifique du liquide saturé (\si{\joule\per\kilogram})%
& tab.\ref{abaque2extrait} p.\pageref{abaque2extrait}\\
$h_V$ & Enthalpie spécifique de la vapeur saturée (\si{\joule\per\kilogram})%
& tab.\ref{abaque2extrait} p.\pageref{abaque2extrait}\\
$h_{LV}$ & Enthalpie spécifique de vaporisation :\newline $h_{LV} \equiv h_V - h_L$ (\si{\joule\per\kilogram})%
& tab.\ref{abaque2extrait} p.\pageref{abaque2extrait}\\
$h_x$ & Enthalpie spécifique d’un mélange liquide-vapeur de titre~$x$ (\si{\joule\per\kilogram})%
& eq.\ref{eq_titre_enthalpie} p.\pageref{eq_titre_enthalpie}\\
$k$ & Constante quelconque (unités \textsc{si} selon besoin)\\
$l$ & Distance (\si{\metre}) & eq.\ref{eq_volume_surface_longueur} p.\pageref{eq_volume_surface_longueur}\\
$M_w$ & Marge de travail (sans unité) & eq.\ref{eq_marge_travail} p.\pageref{eq_marge_travail}\\
$m$ & Masse (\si{\kilogram}) & eq.\ref{def_énergie_spécifique} p.\pageref{def_énergie_spécifique}\\
$\dot m$ & Débit de masse (\si{\kilogram\per\second}) & eq.\ref{def_puissance_spécifique} p.\pageref{def_puissance_spécifique}\\
$p$ & Pression (\si{\pascal}) & eq.\ref{def_pression} p.\pageref{def_pression}\\
$Q$ & Chaleur (\si{\joule}) & \S\ref{intro_u_q_w} p.\pageref{intro_u_q_w}, ex.\ref{exemple_énergie_spécifique} p.\pageref{exemple_énergie_spécifique}, \S\ref{ch_chaleur_ch1} p.\pageref{ch_chaleur_ch1}\\
$\dot Q$ & Puissance sous forme de chaleur (\si{\watt}) & ex.\ref{exemple_puissance_spécifique} p.\pageref{exemple_puissance_spécifique}\\
$q$ & Chaleur spécifique (\si{\joule\per\kilogram}) et puissance spécifique sous forme de chaleur (\si{\joule\per\kilogram}) & ex.\ref{exemple_énergie_spécifique} p.\pageref{exemple_énergie_spécifique}, eq.\ref{eq_premier_principe_sf_min} p.\pageref{eq_premier_principe_sf_min}\\
$R$ & Constante de gaz parfait (\si{\joule\per\kelvin\per\kilogram})% %TODO: remark, link to new perfect gas appendix?\\
& eq.\ref{eq_pv=RT} p.\pageref{eq_pv=RT}\\
$S$ & Entropie (\si{\joule\per\kelvin}) & eq.\ref{def_entropie} \& eq.\ref{eq_variation_franche_entropie} p.\pageref{def_entropie}\\
$s$ & Entropie spécifique (\si{\joule\per\kelvin\per\kilogram})%
& \S\ref{intro_s_lv} p.\pageref{intro_s_lv}, eq.\ref{def_entropie_spécifique} p.\pageref{def_entropie_spécifique}\\
\textsc{ssc}& SSC (ang. “specific steam consumption”) : consommation spécifique de vapeur (\si{\kilogram\per\joule})%
& eq.\ref{def_ssc} p.\pageref{def_ssc}\\
$T$ & Température (\si{\kelvin}) & \S\ref{ch_définition_température_cours1} p.\pageref{ch_définition_température_cours1}\\
$U$ & Énergie interne (\si{\joule}) & \S\ref{intro_u_q_w} p.\pageref{intro_u_q_w}, eq.\ref{eq_premier_principe_sf_maj} p.\pageref{eq_premier_principe_sf_maj}\\
$\dot U$ & Taux d’augmentation de l’énergie interne (\si{\watt})%
& eq.\ref{eq_w_int1} p.\pageref{eq_w_int1}\\
$u$ & Énergie interne spécifique (\si{\joule\per\kilogram})%
& eq.\ref{eq_premier_principe_sf_min} p.\pageref{eq_premier_principe_sf_min}\\
$u_L$ & Énergie interne spécifique du liquide staturé (\si{\joule\per\kilogram})%
& tab.\ref{abaque2extrait} p.\pageref{abaque2extrait}\\
$u_V$ & Énergie interne spécifique de la vapeur saturée (\si{\joule\per\kilogram})%
& tab.\ref{abaque2extrait} p.\pageref{abaque2extrait}\\
$u_{LV}$ & Énergie interne spécifique de vaporisation: $u_{LV} \equiv u_V - u_L$ (\si{\joule\per\kilogram})%
& tab.\ref{abaque2extrait} p.\pageref{abaque2extrait}\\
$u_x$ & Énergie interne spécifique d’un mélange liquide-vapeur de titre~$x$ (\si{\joule\per\kilogram})%
& eq.\ref{eq_titre_energie_interne} p.\pageref{eq_titre_energie_interne}\\
$V$ & Volume (\si{\metre\cubed}) & eq.\ref{eq_volume_surface_longueur} p.\pageref{eq_volume_surface_longueur}\\
$\dot V$ & Débit volumique (\si{\metre\cubed\per\second}) & eq.\ref{eq_puissance_spé_insertion} p.\pageref{eq_puissance_spé_insertion}\\
$v$ & Volume spécifique (\si{\metre\cubed\per\kilogram})%
& eq.\ref{eq_travail_pdv} p.\pageref{eq_travail_pdv}\\
$v_L$ & Volume spécifique du liquide saturé (\si{\metre\cubed\per\kilogram})%
& tab.\ref{abaque2extrait} p.\pageref{abaque2extrait}\\
$v_V$ & Volume spécifique de la vapeur saturée (\si{\metre\cubed\per\kilogram})%
& tab.\ref{abaque2extrait} p.\pageref{abaque2extrait}\\
$v_x$ & Volume spécifique d’un mélange liquide-vapeur de titre~$x$ (\si{\metre\cubed\per\kilogram})%
& eq.\ref{eq_titre_volume_specifique} p.\pageref{eq_titre_volume_specifique}\\
$W$ & Travail (\si{\joule}) & \S\ref{intro_u_q_w} p.\pageref{intro_u_q_w}, eq.\ref{def_travail} \& eq.\ref{eq_travail_fdl} p.\pageref{eq_travail_fdl}\\
$\dot W$ & Puissance sous forme de travail (\si{\watt}) & \S\ref{ch_puissance} p.\pageref{ch_puissance}, eq.\ref{eq_puissance_spé_insertion} p.\pageref{eq_puissance_spé_insertion}\\
$w$ & Travail spécifique (\si{\joule\per\kilogram}) et puissance spécifique sous forme de travail (\si{\joule\per\kilogram}) & eq.\ref{eq_premier_principe_sf_min} p.\pageref{eq_premier_principe_sf_min}\\
$x$ & Titre d’un mélange liquide-vapeur (sans unité) & \S\ref{intro_titre} p.\pageref{intro_titre}\\
$z$ & Altitude (\si{\metre}) & eq.\ref{eq_énergie_potentielle} p.\pageref{eq_énergie_potentielle}\\
$\gamma$ & Ratio des chaleurs massiques (sans unité) & eq.\ref{def_gamma} p.\pageref{def_gamma}\\
$\Delta$ & Différence nette entre deux valeurs (opérateur mathématique) &\\
$\epsilon$ & Taux de compression (sans unité) & eq.\ref{def_taux_compression} p.\pageref{def_taux_compression}\\
$\eta$ & Efficacité d’une machine thermique (sans unité) & eq.\ref{def_efficacité_machines_thermiques} p.\pageref{def_efficacité_machines_thermiques}\\
$\eta_\text{T}$ & Efficacité isentropique d’une turbine (sans unité)%
& eq.\ref{def_efficacité_isentropique_turbine} p.\pageref{def_efficacité_isentropique_turbine}, eq.\ref{def_efficacité_isentropique_turbine_2} p.\pageref{def_efficacité_isentropique_turbine_2}\\
$\eta_\C$ & Efficacité isentropique d’un compresseur (sans unité)%
& eq.\ref{def_efficacité_isentropique_compresseur} p.\pageref{def_efficacité_isentropique_compresseur}\\
$\rho$ & Masse volumique, $\rho \equiv 1/v = m/V$ (\si{\kilogram\per\metre\cubed}) & \\
\end{longtable}
\clearpage
../../contenu/Annexes/contenu_symboles.tex
\ No newline at end of file
../../contenu/Annexes/contenu_symboles.tex
\ No newline at end of file
......@@ -44,6 +44,12 @@
\input{contenu_errata}
\clearpage
\section{Liste des symboles}
\label{ch_liste_symboles}
\input{contenu_symboles}
\clearpage
\section{Fabrication de ce livre}
\label{ch_colophon}
......
Markdown is supported
0% or
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment