Commit ea6278a7 authored by Louis's avatar Louis

[le-web] Droit d'auteur

parent 94aca478
#!/usr/bin/env python3
# -*- coding: utf-8 -*-
# Copyright 2019 Louis Paternault
#
# Ce programme est distribué indifféremment sous l'une des licences suivantes :
# - Licence publique Rien à branler
# http://sam.zoy.org/lprab/
# - Licence publique WTFPL
# http://www.wtfpl.net/
# - Licence GNU GPL version 2 ou supérieure
# https://www.gnu.org/licenses/gpl.html
"""Ce programme télécharge le camembert dessiné par Laurel, pour remplacer le camembert moche fait avec LibreOffice + Gimp."""
import os
try:
# Pour les modernes (python3)
from urllib.request import urlretrieve
except ImportError:
# Pour les anciens (python2)
from urllib import urlretrieve
URL = "https://bloglaurel.com/uploads/2017/03/laurel-compte-rendu-campagne1-2.jpg"
CWD = os.path.abspath(os.path.dirname(__file__))
DEST = os.path.join(CWD, "laurel-camembert.jpg")
print("Téléchargement du camembert depuis", URL)
urlretrieve(URL, DEST)
......@@ -40,12 +40,13 @@ Mais la proposition d’un éditeur lui fait l’effet d’une douche froide :
\section{Pognon}
\url{https://bloglaurel.com/post/comme-convenu-le-compte-rendu-de-la-premiere-campagne-ulule./969}
\url{https://bloglaurel.com/uploads/2017/03/laurel-compte-rendu-campagne1-2.jpg}
Répartition de l'argent gagné
- Ce qui reste (en brut): Après retranchement de 35\% de taxes, il me restait bien plus que ce que j’aurais gagné avec un éditeur classique ! 😃 Grâce à cette campagne, j’ai pu m’offrir un super appareil photo, j’en rêvais depuis plus de quinze ans, je l’utilise tout le temps, je suis ravie. 😃 Le livre a représenté 18 mois de travail, ça fait un très bon tarif horaire quand on fait la moyenne. 🙂
\includegraphics[width=5cm]{laurel-compte-rendu-campagne1-2.jpg}
\includegraphics[width=5cm]{laurel-camembert.jpg}
\section{Droit}
......
......@@ -51,8 +51,6 @@ Un modèle économique « en circuit court »
Concernant son modèle économique, David Revoy s’est tourné vers le financement participatif par le biais de sites comme Patreon ou Tipeee. Ses lecteurs peuvent ainsi s’engager à lui verser une somme d’argent à partir de 1 € par épisode pour devenir « mécènes » du projet. L’auteur s’engage de son côté à ne pas publier plus d’un épisode par mois et cette formule lui permet de savoir à l’avance ce que l’épisode suivant lui rapportera. En décembre 2015, David Revoy expliquait au Framablog que les choses n’étaient pas simples et qu’il touchait « un petit SMIC pour autant d’heures de travail par semaine qu’il en est humainement supportable (sans congé, sans arrêts maladies, sans retraite)« . Mais la situation semble meilleure aujourd’hui avec 2430 dollars garantis chaque mois sur Patreon (soit 2170 euros environ).
\includegraphics[width=5cm]{2015-02-09_philosophy_06-industry-change.jpg}
Une page du site de David Revoy explique la philosophie de son projet, avec la volonté notamment d’établir des relations plus équitables entre l’auteur et son public, en passant par dessus les intermédiaires.
Or de tels revenus mensuels sont loin d’être négligeables dans un secteur comme celui de la bande dessinée, où la condition des créateurs se dégrade graduellement et où beaucoup ne peuvent plus compter sur leurs droits d’auteur pour assurer leur subsistance et se consacrer à leur art. % La BD paraît pourtant florissante en France, mais elle connaît en réalité une véritable crise de surproduction, bien décrite dans cet article de FranceTV dont j’extrais ce passage :
......@@ -65,4 +63,17 @@ Or de tels revenus mensuels sont loin d’être négligeables dans un secteur co
Du coup, on se rend compte que David Revoy, bien qu’ayant renoncé à toucher des droits d’auteur avec la licence pour laquelle il a opté, s’en tire plutôt bien en termes de rémunération grâce aux donations directes du public. Et la publication d’un album chez Glénat va encore contribuer à améliorer sa situation, même si elle ne va pas emprunter non plus le chemin classique d’un contrat d’édition.
\section{Philosophie}
\url{https://www.peppercarrot.com/fr/static2/philosophy}
Changeons l'industrie de la BD !
Avec moins d'intermédiaires entre lecteurs et auteurs, tout le monde y gagne ; vous me financez directement.
Aucun éditeur, distributeur ou commercial ne peut exercer des changements sur Pepper\&Carrot afin de le faire rentrer dans une case du 'marché'.
...Et pourquoi Pepper\&Carrot ne pourrait-il pas amorcer un changement et ainsi inspirer une industrie en crise ? Essayons !
\includegraphics[width=5cm]{2015-02-09_philosophy_06-industry-change.jpg}
\end{document}
Markdown is supported
0% or
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment