Commit bf96dfd8 authored by goofy-bz's avatar goofy-bz

testing fr translation on some lines

parent aa0de668
Chapitre 1 - Le crâne sur la tragédie
La cavalière tira sur les rênes de sa monture fatiguée. L’animal se tenait debout, les jambes écartées, la tête tombante, comme s'il trouvait trop lourd même le poids de la bride en cuir rouge à franges dorées. La femme sortit un pied botté de l'étrier en argent et sauta de la selle dorée. Elle attacha les rênes à la fourche d'un jeune arbre et se retourna, les mains sur les hanches, pour observer ce qui l'entourait.
C’était peu engageant. Des arbres géants ourlaient la petite mare où son cheval venait de boire. Des touffes de sous-bois limitaient la vision qui s'offrait sous le sombre crépuscule des hautes voûtes formées par les branches entrelacées. La femme frissonna d'un léger frémissement de ses magnifiques épaules, puis jura.
Elle était grande, avec une belle poitrine, de grands membres et de larges épaules. L'ensemble de sa silhouette reflétait une force inhabituelle, sans diminuer la féminité de son apparence. Elle était toute femme, malgré sa prestance et ses vêtements. Ces derniers étaient incongrus, compte tenu de son environnement du moment. Au lieu d'une jupe, elle portait des culottes de soie courtes et larges, qui descendaient un peu au-dessus des genoux, et étaient soutenues par une large ceinture de soie portée comme une corset. Des bottes de cuir souple au sommet évasé lui arrivaient presque jusqu'aux genoux, et une chemise en soie à col bas, à larges manches et à larges cols complétait son costume. Sur l'une de ses hanches, elle portait une épée droite à double tranchant, et sur l'autre un long dirk. Ses cheveux d'or indisciplinés, coupés à angle droit au niveau des épaules, étaient retenus par une bande de satin pourpre.
\ No newline at end of file
Markdown is supported
0% or
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment