Commit fb166a70 authored by Yann Kervran's avatar Yann Kervran

Typos Ernaut T3

parent 10c62a23
......@@ -278,7 +278,7 @@ Ernaut interrogea Iohannes du regard. Ce dernier haussa les épaules :
— Je peux vous y conduire à l’instant » confirma Droart, qui suait toujours à grosses gouttes.
Ils décidèrent de mener leurs montures à la bride après les avoir fait boire à une fontaine proche. Le fléau y avait déposé une couche ressemblant à du pollen, donnant à l’eau une apparence boueuse. Les cheveux ne s’en désaltérèrent qu’avec réticence, méfiants de cette mare troublée. Chemin faisant, Ernaut se rapprocha de Droart, qui s’épongeait régulièrement le front de la manche. Son embonpoint lui rendait la chaleur plus insupportable encore qu’aux autres.
Ils décidèrent de mener leurs montures à la bride après les avoir fait boire à une fontaine proche. Le fléau y avait déposé une couche ressemblant à du pollen, donnant à l’eau une apparence boueuse. Les chevaux ne s’en désaltérèrent qu’avec réticence, méfiants de cette mare troublée. Chemin faisant, Ernaut se rapprocha de Droart, qui s’épongeait régulièrement le front de la manche. Son embonpoint lui rendait la chaleur plus insupportable encore qu’aux autres.
« Tu as pu glaner quelque information sur ce Fier-Pied ? »
......
......@@ -1146,7 +1146,7 @@ La grande salle était illuminée par une lampe à huile tremblotante laissée l
— Dans le quartier du Puits ? »
Iohanne ne réprima pas son sourire narquois.
Iohannes ne réprima pas son sourire narquois.
« Certes, mais je suis surtout un homme de la Mahomerie, je n’ai nulle querelle avec ceux d’en haut.
......@@ -1170,7 +1170,7 @@ Ernaut avala une gorgée de vin, circonspect. Si l’homme servait parfois l’i
— Tout le monde et personne. Il parlait fort, vociférait à diable lorsqu’on le contrariait. Mais offrait tout aussi vite une gorgée de son vin. »
Iohanne leva son gobelet et porta un toast silencieux, avala une petite gorgée. Il se frotta le nez, comme indécis, avant de reprendre.
Iohannes leva son gobelet et porta un toast silencieux, avala une petite gorgée. Il se frotta le nez, comme indécis, avant de reprendre.
« On dit que vous êtes de la sergenterie du roi…
......@@ -1604,7 +1604,7 @@ Ernaut prit Iohannes à part, remerciant la femme d’un sourire. Il s’exprima
— Et la femme a-t-elle dit vrai, à propos des courtisanes ? Aucune en le casal ? »
Iohanne garda le silence, examinant Ernaut tout en réfléchissant à sa réponse.
Iohannes garda le silence, examinant Ernaut tout en réfléchissant à sa réponse.
« Il n’y a pas de bains ici, tu l’as vu. Je ne dis pas que parfois, une veuve ou certaines femmes négligées ne…
......@@ -4076,7 +4076,7 @@ Ernaut interrogea Iohannes du regard. Ce dernier haussa les épaules :
— Je peux vous y conduire à l’instant » confirma Droart, qui suait toujours à grosses gouttes.
Ils décidèrent de mener leurs montures à la bride après les avoir fait boire à une fontaine proche. Le fléau y avait déposé une couche ressemblant à du pollen, donnant à l’eau une apparence boueuse. Les cheveux ne s’en désaltérèrent qu’avec réticence, méfiants de cette mare troublée. Chemin faisant, Ernaut se rapprocha de Droart, qui s’épongeait régulièrement le front de la manche. Son embonpoint lui rendait la chaleur plus insupportable encore qu’aux autres.
Ils décidèrent de mener leurs montures à la bride après les avoir fait boire à une fontaine proche. Le fléau y avait déposé une couche ressemblant à du pollen, donnant à l’eau une apparence boueuse. Les chevaux ne s’en désaltérèrent qu’avec réticence, méfiants de cette mare troublée. Chemin faisant, Ernaut se rapprocha de Droart, qui s’épongeait régulièrement le front de la manche. Son embonpoint lui rendait la chaleur plus insupportable encore qu’aux autres.
« Tu as pu glaner quelque information sur ce Fier-Pied ? »
......
Markdown is supported
0% or
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment