Commit cc8ba69e authored by framatophe's avatar framatophe

modifs biblio

parent 3c377253
......@@ -271,4 +271,107 @@
Url = {https://rm.coe.int/1680078b39},
}
@Article{Baran1967,
Author = {Baran, Paul},
Title = {The Future Computer Utility},
Journal = {Public Interest},
Number = {8},
Year = {1967},
Pages = {75-87},
}
@Article{
Author = {Flambard-Ruaud, Sabine},
Title = {Les évolutions du concept de marketing},
Journal = {Décisions Marketing},
Number = {11},
Year = {1997},
Pages = {7-20},
Url = {http://www.jstor.org/stable/40592585},
}
@incollection{Tedlow1993,
Author = {Tedlow, Richard S.}
Title = {The Fourth Phase of Marketing: The History of Marketing and the Business World Today},
Editor = {Jones, Geoffrey and Tedlow, Richard S.},
Booktitle = {The Rise and Fall of Mass Marketing},
Publisher = {Routledge},
Address = {London},
Year = {1993},
Pages = {8-34},
Chapter = {2},
}
@Book{JonesTedlow1993,
Editor = {Jones, Geoffrey and Tedlow, Richard S.},
Title = {The Rise and Fall of Mass Marketing},
Publisher = {Routledge},
Address = {London},
Year = {1993},
}
@Article{Canning1967,
Author = {Canning, Richard G.},
Title = {Application Packages: Coming into Their Own},
Journal = {EDP Analyzer},
Volume = {5},
Number = {7}
Month = jul,
Year = {1967},
}
@Article{Haigh2002,
Author = {Haigh, Thomas},
Title = {Software in the 1960s As Concept, Service, and Product},
Journal = {IEEE Annals of the History of Computing},
Volume = {24},
Number = {1},
Year = {2002},
Pages={5-13},
Url = {http://ieeexplore.ieee.org/document/988574/},
}
@incollection{Steinmueller1995,
Author = {Steinmueller, Edward}
Title = {The U.S. software industry: an analysis and interpretative history},
Editor = {Mowery, David C.},
Booktitle = {The International Computer Software Industry},
Publisher = {Oxford University Press},
Address = {New York},
Year = {1995},
Pages = {15-52},
Chapter = {2},
}
@Book{Mowery1995,
Editor = {Mowery, David C.},
Title = {The International Computer Software Industry},
Publisher = {Oxford University Press},
Address = {New York},
Year = {1995},
}
@Article{Stevenson1987,
Author = {Stevenson, John},
Title = {The history and family tree of databased direct marketing},
Journal = {Direct Marketing},
Volume = {50},
Number = {8},
Year = {1987},
Pages = {121-124},
}
......@@ -229,7 +229,7 @@ Ce que faisaient les firmes avec les bases de données n'était pas une question
L'informaticien Paul Baran, un des inventeurs de la communication par paquets et illustre membre de la Rand Corporation (le *think tank* du Département de la Défense des États-Unis) publia en 1967 un article visionnaire[^baran1967] dans lequel il expose quelques recommandations et surtout trois diagnostics importants.
[^baran1967]: Paul Baran, « The Future Computer Utility », Puyblic Interest, 8. 1967. p. 75-87.
[^baran1967]: Paul Baran, « The Future Computer Utility », Public Interest, 8. 1967. p. 75-87.
Le premier est de considérer (et le développement de l'industrie informatique lui donnera raison) que l'avancée majeure des ordinateurs est le temps partagé (*time-sharing*), c'est-à-dire la possibilité de partager du temps de calcul à plusieurs utilisateurs sur une même machine : « La conversion de la vitesse brute de l'ordinateur en service simultané à un grand nombre d'utilisateurs est un aspect clé de la révolution informatique à venir, car il diffuse largement les avantages de la technologie informatique ».
......@@ -258,7 +258,7 @@ L'histoire du marketing au XXe siècle peut se résumer assez simplement en troi
[^flambard1997]: Sabine Flambard-Ruaud, « Les évolutions du concept de marketing », in: *Décisions Marketing*, 11, 1997, pp. 7-20. [Lien](http://www.jstor.org/stable/40592585).
[^surtedlow]: Bien sûr il existe d'autres découpages possibles. Tout dépend de la clé de lecture. Par exemple, à l'instar de Richard Tedlow,si on se focalise sur sur le marché des biens, le marketing peut simplement être envisagé comme une activité qui suit l'évolution des modèles économiques : ère du taylorisme (mécanisation et production standardisée), ère du fordisme (production et consommation de masse), crise post-industrielle et montée en charge des biens et services. Voir Richard S. Tedlow, *The Fourth Phase of Marketing: The History of Marketing and the Business World Today*, In: G. Jones and R. S. Tedlow (éds.), *The Rise and Fall of Mass Marketing*, London: Routledge, 1993.
[^surtedlow]: Bien sûr il existe d'autres découpages possibles. Tout dépend de la clé de lecture. Par exemple, à l'instar de Richard Tedlow,si on se focalise sur sur le marché des biens, le marketing peut simplement être envisagé comme une activité qui suit l'évolution des modèles économiques : ère du taylorisme (mécanisation et production standardisée), ère du fordisme (production et consommation de masse), crise post-industrielle et montée en charge des biens et services. Voir Richard S. Tedlow, « The Fourth Phase of Marketing: The History of Marketing and the Business World Today », In: Geoffrey Jones et Richard S. Tedlow (éds.), *The Rise and Fall of Mass Marketing*, London: Routledge, 1993, p. 8-34.
Concernant les rapports entre le marketing et l'informatique, on peut surtout envisager leur histoire au XXe siècle sous l'angle d'une interdépendance. Elle se déclare aux États-Unis durant les années 1960 avec l'essor de l'industrie informatique qui, comme nous l'avons vu précédemment, adapte sa production aux besoins des firmes en matière de gestion et de banque de données. On y distingue alors deux étapes : un début « matériel » où les grandes firmes envisagent l'équipement sous l'angle coût-bénéfice[^filmFortune], et un aboutissement « logiciel » où ces firmes orientent davantage leurs stratégies en interne vers du management-marketing et en externe vers le marketing de profilage-clientèle.
......@@ -269,9 +269,9 @@ Pour comprendre cette distinction entre matériel et logiciel, on se rapporte co
Ainsi, les premiers ordinateurs en 1960 étaient surtout employés pour remplacer un traitement manuel des données par un traitement automatisé. Typiquement, les activités concernées étaient le mailing, l'utilisation des systèmes de code postaux, le traitement des listes (ajouter, supprimer, combiner des fiches clientèles), etc. Moins de cinq ans plus tard, les logiciels de traitement de dossiers clients firent leur apparition, utilisant des bases de données (structurées). L'*unbundling*, qui fut en quelque sorte « officialisé » par IBM, était en réalité un mouvement qui s'était amorcé en réponse aux entreprises qui, possédant une large part administrative et par conséquent un service de traitement de l'information hautement stratégique, avaient néanmoins des difficultés à engager des dépenses pour le développement conjoint de matériel et de logiciel. Pour ces entreprises, qui n'étaient autres que les organismes de crédit à la consommation, les compagnies d'assurance, et les grandes enseignes de biens de consommation (tel Sears), la fourniture de solutions « packagées » (combinant matériel et logiciel) avait ses limites. Or, au cours de la seconde moitié des années 1960 ces entreprises furent contraintes de passer d'une génération à l'autre d'ordinateurs, par exemple passer des séries IBM 1401 ou 7040 à l'IBM System/360. Dès lors les solutions « progicielles » étaient bienvenues[^canning1967] dans la mesure où, à l'avenir, elles étaient censées réduire les coûts de maintenance. Ainsi, la firme Computer Science Corportation, qui fournissait surtout IBM en matière de programmation, commença à offrir des solutions logicielles aux clients d'IBM. Elle débuta par les organismes d'évaluation de crédit en fournissant une solution complète de gestion de paie, de portefeuille actionnaires, de liste de clientèle, etc.[^haigh2002etSteinmuller1995]
[^canning1967]: R. G. Canning, « Application Packages: Coming into Their Own », in: EDP Analyzer, vol. 5, no. 7, July 1967.
[^canning1967]: Richard G. Canning, « Application Packages: Coming into Their Own », in: EDP Analyzer, vol. 5, no. 7, July 1967.
[^haigh2002etSteinmuller1995]: Voir Thomas Haigh, « Software in the 1960s As Concept, Service, and Product », IEEE Ann. Hist. Comput., 24/1, 2002, p. 5-13. [lien](https://dl.acm.org/citation.cfm?id=513128). Edward Steinmueller , « The U.S. software industry: an analysis and interpretative history » in: David C. Mowery (ed.), *The International Computer Software Industry*, Oxford University Press, 1995, pp. 15-52.
[^haigh2002etSteinmuller1995]: Voir Thomas Haigh, « Software in the 1960s As Concept, Service, and Product », IEEE Ann. Hist. Comput., 24/1, 2002, p. 5-13. [lien](http://ieeexplore.ieee.org/document/988574/). Edward Steinmueller , « The U.S. software industry: an analysis and interpretative history » in: David C. Mowery (ed.), *The International Computer Software Industry*, New York, Oxford University Press, 1995, pp. 15-52.
Cette transformation de l'informatique, combinée avec la place prépondérante des bases de données dans les stratégies économiques des firmes, permit un essor considérable dans le domaine de l'analyse des fichiers clientèle. L'activité de profilage s'est alors définie comme une activité produisant de la valeur, ce qui eu comme effet une croissance de la valeur fonctionnelle de l'information clientèle, tout particulièrement dans les stratégies de marketing direct. On défini le marketing direct comme une technique de démarchage consistant à contacter de manière ciblée des individus ou des groupes d'individus, dont on a déterminé un profil, dans le but d'influencer leurs stratégies d'achat (ou de non-achat) de manière mesurable. Dès lors qu'il est possible de mesurer ces comportements, il est possible d'affiner les rapports coûts / bénéfices du marketing direct, faisant de cette activité un élément central des modèles économiques, en particulier dans l'économie de services.
......
Markdown is supported
0% or
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment